Editions EDITIONS
EDITIONS
En collaboration avec Didier Grojsman :
"Vocalises : avant de bien chanter" (Van de Velde ed.)
cd de 21 vocalises et livre avec fiches d'exploitation, ouvrage destiné aux classes chantantes,aux chorales et aux ch?urs d'enfants.

" De l'oeil à l'oreille : dire les mots de la musique à l'école"
(Van de Velde Ed.)

En naviguant de l'oeil à l'oreille et de l'oreille à l'oeil, on pourra donc voir ce qu'on entend et entendre ce que l'on voit, le comprendre, le nommer, en tirer un plaisir accru et le transmettre pour mieux le partager

"Fantaisie pour flûte et piano"
VV297 ISMN 979-0-56005-297-7
Editions Van de Velde

"Le Boa"

Des chansons évoquant un bestiaire peuplé d'animaux aux comportements souvent inattendus.
Des chansons pour bafouiller, chuinter, zozoter - mais on pourra s'en dispenser ... sauf "pour rire"
Des chansons pour bouger et marquer les rythmes ou la pulsation.
(Editions Van de Velde)

   

STEVE POTTS
Michel Edelin

BUCKET OF BLOOD
Mémoire de Jazz
Récit
Textes additionnels et mise en forme des propos de Steve Potts par Michel Edelin

Les sax de Steve Potts ont croisé les routes de Ron Carter, John Coltrane, Miles Davis, Eric Dolphy, Chico Hamilton, Herbie Hankock, Steve Lacy, Charles Lloyd, Wayne Shorter, Tony Williams … et de beaucoup d'autres parmi ceux qui ont fait l’histoire du jazz.

Au bar du jazz club « Les Sept Lézards » où Steve Potts a joué plusieurs années, après le dernier set, les récits de ces rencontres, de sa vie aux Etats Unis avant qu’il ne s’installe en France, captivaient le petit auditoire constitué de musiciens et de quelques habitués … 
Jusqu’au soir où l’un d’entre eux a dit :

« C’est fabuleux ce que tu as vécu ! … Dommage que ça reste entre nous et ce coin de bar … »

Ainsi est né « Bucket of  blood - Mémoire de Jazz ». 

Au-delà de l’anecdote, de rencontres inattendues (le Captain Dobey de « Starsky et Hutch », l’acteur John Hurt ou Mère Teresa par exemple), de l’évocation des musiciens mythiques de la « Great Black Music » – parfois démythifiés …- ou de silhouettes pittoresques peuplant cet univers, les mots de Steve Potts sont avant tout des leçons de vie et de musique.

Précédant chaque chapitre, un texte de Michel Edelin donne un coup de projecteur sur une musique, une situation ou un personnage dont l’existence irrigue la vie d’un club de jazz.

Extrait du concert donné à l'occasion de la parution du livre avec Steve Potts-Sophia Domancich-Stéphane Kerecki-Simon Goubert
"Ghosts" (Albert Ayler)