VOICES FOR A BLUE NOTE 
O
ratorio pour musiciens de jazz,
chanteur- improvisateur- percussionniste
et chœur d'enfants et/ou d’adolescents
 

Texte, paroles et musique de Michel Edelin

Extraits audio
(choeur de scène du Crea
Dir: D. Grojsman)

Ouverture (orchestre)

Blue Note (choeur et orchestre)

Récit de Mario 1 *(K. Hiriart)

Bar Bud rue Bop
(orchestre et choeur)

Air de Saudade
(soliste, choeur et orchestre)

Pour quoi la Note Bleue? (soliste, choeur et orchestre)

* Kristof Hiriart: extrait d'une séquence "recherche-improvisation" au cours d'une répétition

Les artistes
Michel EDELIN (flûtes) Biographie

François COUTURIER (piano) Biographie

François MÉCHALI (contrebasse) Biographie

Christian LÉTÉ (batterie) Biographie

Jean-Marc LARCHÉ (sax) Biographie

Kristof HIRIART (vocal, percussions) Biographie

Contact : edelin.michel@wanadoo.fr
Extraits articles de presse
Michel Edelin
François Couturier
François Méchali
Christian Lété
Jean-Marc Larché
Kristof Hiriart
vocaliste,
narrateur
flûtes
piano
contrebasse
batterie
sax

A PROPOS DE L’ORATORIO-JAZZ

« VOICES FOR A BLUE NOTE» 

Il y a plusieurs années, la version originale de "Ze Blue Note" , opéra-théâtre pour quintette de jazz et chœur d’enfants, avait été écrite à l’intention du chœur de scène du CREA ( direction Didier Grosjsman) et avait fait l’objet d’un enregistrement distingué par Télérama comme l’un des six meilleurs disques de l’année. 

Construit autour d’un chœur de scène , ados et/ou enfants assurant la partie vocale et incarnant divers personnages de leur âge,"Ze Blue Note" a été repris plusieurs fois avec différents choeurs (Théâtres : Bouffes duNord, ,Vendôme, Rencontres Musicales d'Evian, Vierzon (collège), Dijon (maîtrise) Cachan -Jacques Carat, Villejuif -Romain Rolland avec les conservatoires locaux. . Festival: Europa Jazz Festival du Mans avec le choeur "Les imaginaires" dirigé par Cyril Mudry.)

« VOICES FOR A BLUE NOTE» est un nouveau projet ré-écrit à partir de la version originale de
"Ze Blue Note" , assimilable à un concert professionnel en termes de dispositif et de budget avec des musiciens de premier plan : François Couturier, Jean-Marc Larché, François Méchali, Christian Lété , Michel Edelin

Il inclut la participation d'un choeur d'ados et/ou d'enfants ( choeur de conservatoire, choeur associatif, choeur de collège ou de lycée, CHAM ...) issu du lieu ou de la région qui assure la diffusion de ce spectacle.
C'est une occasion pour ce choeur de travailler en collaboration avec des musiciens professionnels connus et reconnus.

L'argument est conté par un narrateur-chanteur -vocaliste-percussionniste : Kristof Hiriart
L
e choeur chante, réagit et intervient comme le ferait un coryphée.

Afin d'effectuer le travail préparatoire dans de bonnes conditions, ce choeur pourra disposer d'une "conduite générale", de livrets et partitions individuels, d' enregistrements voix+orchestre, de play-backs piano mp3 pour l'apprentissage des chants.
Cette particularité n’en fait pas pour autant un spectacle "amateur" pour enfants mais un concert professionnel destiné à un large public. 

Ce concert-spectacle évolue au fil d’un argument, selon une forme proche de l' oratorio classique …
...mais dans un tout autre genre musical : le jazz

ARGUMENT

 

Après avoir séquestré les musiciens de jazz, éliminé les télés et radios concurrentes, filtré Internet, fermé les librairies, les disquaires, les salles de spectacle, les stades, les galeries  et les musées, le PDG d’une chaîne de télévision, projette d’anéantir toutes les musiques du monde au profit de sa seule Musique Automatique produite en exclusivité dans ses usines. 

Cette Musique Automatique a le pouvoir d’abêtir ses auditeurs, de les rendre dépendants  et de créer des béances cérébrales dans lesquelles s’engouffrent les messages publicitaires. 

Jaillissant d’une fenêtre, l’introduction de « West End Blues » par Louis Armstrong révèlera à une bande de jeunes adolescents l’existence d’une mystérieuse Blue Note susceptible de sauver le monde de la culture et de la pensée.

Ils décident de partir à sa recherche. . 

 

.