"Et la Tosca passa"
Michel Edelin - Jacques Di Donato - François Couturier - François Méchali - Daniel Humair
Charlotte Production CP 200
Se la guirata debo tradir

Ed io venivo a lui tutta diogliosa

Com'e longa l'attesa
Dov'e dunque Angelotti

Lester Bowie  déclarait que le jazz n'était pas une musique de répertoire, une formule, un exercice scolaire ou académique mais un feeling , un concept, une idée, une approche, une attitude, une façon de vivre et qu'il inclut par lui-même de nombreuses formes artistiques  différentes. 

Ces propos pourraient définir l’essentiel de "Et la Tosca passa" 

Aussi, une des plus populaire des musiques savantes, l'opéra italien, n'aurait-il pas sa place dans l'univers du jazz ? L'évocation de la musique de Puccini considérée comme un “objet musical” affirmé ou une simple réminiscence qui illustre, traverse ou résout les séquences improvisées qu’il induit. 

"Et la Tosca passa"…

…Pour tenter de créer une liaison intemporelle et poétique entre les mélodies de Puccini  et l'empreinte  des grandes figures lyriques du jazz . 

Pour proposer aux musiciens connus et  reconnus qui composent ce quintette de faire un pas de côté et de  se placer en situation de jouer “autre” , de s’exprimer d’une manière différente de ce que l’on connaît d’eux dans d’autres configurations et sur d’autres scènes. 

...et pour oser espérer que sous les traits de Maria Callas , la silhouette de Tosca apparaîtra , traversant lentement le fond de scène aux bras d’ Albert Ayler et de John Coltrane